• 10988268_1495442554081199_8529730662743264544_n
  • Ecole athletisme
  • 11041459_1571238783163116_1293421202_n

ABDO, c’est l’histoire d’un club qui ne voulait pas mourir… 

Bien que créé en 2005, notre association sportive possède déjà quelques cheveux blancs.  Elle prend en effet la suite de la section athlétisme de l’ASD, le club omnisport de Drancy. Durant plusieurs décennies, des générations d’athlètes ont foulé la piste en cendrée du Stade Charles Sage. Notre petite piste de 333m jouxtait alors le lycée Eugène Delacroix, point de passage obligé pour la plupart des athlètes du club à partir de cadet. Nous étions alors isolés de toute autre installation sportive, nichés à la jonction d’un quartier pavillonnaire et de quelques immeubles HLM.

L’histoire du club n’a pourtant pas été de tout repos. En 1994, l’équipe dirigeante explose, tandis que la majorité du groupe adulte migre vers des clubs voisins, avant de rapidement disparaître dans sa totalité. Il nous en a fallu du temps pour remonter la pente, et permettre aux jeunes cadets autrefois poussins et moustiques, de pratiquer un athlétisme de qualité, au sein d’un vrai groupe d’athlètes. C’est en 1994 aussi, qu’un quatuor de bénévoles a repris les choses en mains : Patrick Déom, président jusqu’en 2009, Jacqueline Déom, désormais vice-présidente, Jacques Gillot, éternel entraîneur en chef et désormais Président, et Maurice Friboulet, trésorier qui nous a quitté trop tôt, mais dont le nom reste depuis associé à un challenge interne au club (récompensant les jeunes athlètes les plus assidus et les plus performants). Il en a fallu du courage et des sacrifices, pour qu’un groupe d’adultes se reconstitue, jusqu’à atteindre un niveau jamais vu depuis longtemps, au début des années 2000. L’équipe des coachs s’était alors renforcée puisque Jacques Gillot, déjà animateur de l’école d’athlétisme, s’était formé à l’entraînement des plus grands, et qu’il avait été rejoint par ses fils eux-mêmes athlètes dès leur plus jeune âge Michel Gillot (sprint-haies), et François Gillot (marche-Demi fond). Conformément à une politique sportive qui a fait ses preuves, nous restions affiliés de manière privilégiée avec la FSGT (fédération affinitaire fondée en 1934), qui propose une pratique sportive populaire et ludique, dans un esprit convivial, la F.F.A. n’étant réservée qu’aux athlètes adolescents et adultes les plus performants. 

C’est dans cette quiétude pleine d’espoir, en 2004-2005, que la nouvelle est tombée : le terrain d’honneur de la JAD football situé sur notre stade devait être agrandi. Ainsi l’exigeait la F.F.F. Au final, seuls deux malheureux couloirs en béton subsisteront…  
ABDO, un club qui ne voulait pas mourir ais-je dit au début. Car durant cette année, ce sont nos propres athlètes qui ont proposé un nouveau nom, et c’est toujours un de nos athlètes, François Gillot, qui a dessiné ce qui est aujourd’hui notre maillot de club. Les dirigeants ne pouvaient pas trahir leurs athlètes. Informés de l’existence d’une piste sur le territoire voisin de la ville du Bourget, ils avaient déjà entamé des discussions au niveau des deux villes, afin d’aboutir à un accord. 
En septembre 2005, la première rentrée de l’Athlétisme le Bourget Drancy Olympique, A.B.D.O, avait lieu sur un stade vierge de toute installation. Tout restait à faire. Déracinés, nous cohabitions désormais avec plusieurs sports, au cœur d’un complexe regroupant athlétisme, football, handball,pétanque, musculation, natation, et plusieurs arts martiaux. La transition fut difficile, mais nous restions soudés. Trois longues années furent nécessaires pour que sautoir, airs de saut et airs de lancers soient installées. Sur le plan administratif, le changement était également majeur. Auparavant section d’un club omnisport, nous devions désormais gérer toutes les facettes de la vie d’un club. Plus important encore, nous étions un club intercommunal, dépendant de la toute jeune Communauté de communes de l’aéroport du Bourget.    
Depuis cette date, beaucoup de chemin aura été parcouru. Alors qu’auparavant le bureau fonctionnait de manière très informelle, avec quatre ou cinq membres à part entière, la nouvelle équipe élue en 2009 se compose de quinze membres, dont deux représentants athlètes. Preuve que la formule tant galvaudé de «familial» est en l’occurrence une réalité, sur ces quinze membres, sept ont débutés durant leurs plus jeunes années au sein du club. 
Entre temps, nous avons connu une constante augmentation du nombre de nos athlètes, jusqu’à atteindre 141 à la fin de la saison 2008-2009. Les résultats ont eux aussi suivi, avec le passage dans nos rangs de Lucienne M’Bellu, désormais internationale espoir, mais aussi la qualification de certains athlètes aux différents championnats de France, jeune ou élite (Arnaud Rebray et Olivier Limier sur cross court notamment). 
Nous avons enfin décidé de nous affilier à la Fédération française handisport, grâce à l’arrivée d’Azzedine Alhauari, athlète mal-voyant aussi attachant que performant (deux fois vice-champion de France handisport, sur 5000m et 10km sur route en 2009).  
Fort de la cohabitation de membres historiques du club, d’anciens enfants désormais parents d’athlètes, et de jeunes adultes motivés, l’Athlétisme le Bourget Dugny Drancy Olympique est aujourd’hui lancé sur les rails de l’avenir.